Vivace dans la Cordillière des Andes d'où les "Conquistadores" de Pizarre la rapportèrent en même temps que l'or des Incas, elle est cultivée comme plante annuelle sous nos climats. Son nom vient du grec tropaion signifiant trophée, parce que la fleur et la feuille évoquent le casque et le bouclier composant les trophées dont on décore les monuments. Son nom commun découle de ce que l'éperon de sa fleur est en forme de capuchon ou capuce de moine.

La capucine (tropeolum majus L.), de la famille des Tropeilacées, est une plante herbacée à racines fibreuses, rampante et blanc jaunâtre. La tige est longue, rameuse, couchée ou grimpante, porte des feuilles alternes, longuement pétiolées, arrondies, d'un vert foncé sur la face externe, plus pâle sur la face interne. Les feuilles sont dites peltées parce que le pétiole s'insère au milieu du limbe. Le limbe est arrondi avec des nervures radiales très visibles.

____________________________________________________________________________________________

Capucine "hybride de Lobb", dans mon jardin, en juillet 2007

2007___07___31_040

_________________________________________________________________________________________

La floraison a lieu entre les mois de mai et de septembre. Les fleurs solitaires, rouge-orangé à jaune-orangé intense, sont très décoratives.. En forme de trompettes, elles sont portées par de longs pédoncules cylindriques. Les fleurs sont constitués d'un calice divisé en 5 lobes, dont le supérieur se prolonge en éperon pointu et d'une corolle à 5 pétales. Le fruit se compose de 2 ou 3 petites coques soudées, d'un aspect un peu fripé.

_________________________________________________________________________________________

2007___08___12_030

_________________________________________________________________________________________

Parmi les nombreuses races existantes, beaucoup n'ont qu'un intérêt botanique. Nous ne retiendrons donc les espèces principales, grimpantes et naines.

1 - Hybride de Lobb

Comme on peu le constater sur mes photos, les hybrides de Lobb sont très vigoureuses et peuvent atteindre facilement 4 à 5 mètres de hauteur. Une taille permet de les discipliner un peu...

Si vous trouvez la variétés hybride de Lobb "Spit-fire", vous obtiendrez facilement un massif garni de fleurs d'un rouge vermillon éclatant, petites mais extrêmement nombreuses.

2 - Capucine des Canaris - Tropaeolum peregrinum

Autre capucine grimpante (environ 2 m) qui diffère de l'hybride de Lobb par la forme de ses feuilles et de ses fleurs.

Les feuilles vert tendre sont palmées, à 5 ou 7 lobes, et évoquent la découpe d'une feuille de fuguier. Les fleurs sont nombreuses et petites, jaune soufre, à pétales lacinés.

3 - Capucines naines.

A fleurs simples : "Tom pouce" que l'on trouve dans toutes les jardineries, ainsi que "Pirouette" ou encore "Impératrice des Indes".

A fleurs doubles : "Capucine globe".

Leur seul problème : les pucerons noirs... Pulvérisez !!

_________________________________________________________________________________________

Une variété naine, dans mon jardin, à feuillage panaché.

30___07___2007_003

__________________________________________________________________________________________

UTILISATION :

Usage pectoral et tonique :

Le limbe et le pétiole de la feuille font l'objet d'une monographie à la Xe édition de la pharmacopée française. Les principes actifs de Tropaeolum majus L. sont des flavonoïdes, des glucosinolates (glucotropéoline), des acides organiques, une huile essentielle, du sulfate de potassium.

La capucine est utilisée depuis la nuit des temps au Pérou et au Mexique comme désinfectant, cicatrisant et extectorant. On l'utilise surtout pour fluidifier les sécrétions des bronches, faciliter l'expectoration et soulager la toux. Préparée sous forme d'infusion, les feuilles accroissent la résistance aux infections bactériennes (il est important de respecter la posologie, car, à fortes doses, cela peut irriter les muqueuses buccales et stomacales), réduisent les sécrétions des muqueuses nasales et bronchiques et favorisent leur évacuation. Les graines sont un bon vermifuge et, écrasées en cataplasme, elles soignent les plaies et les furoncles.